Vers l’Inde à petits bonds (2)

Vendredi 18, nous décollons avec 80 minutes de retard. La température sur les pistes est de -9°C les ailes ont dû être dégivrées. A cause de la neige, nous ne pouvons atterrir immédiatement à Heathrow, aéroport de Londres, L’avion fait des boucles au dessus de la campagne anglaise en attendant la permission de se poser. Une fois sur terre, nous devons patienter avant de débarquer: il n’y a pas de place de stationnement pour l’appareil. Enfin, un avion décolle et nous laisse sa place de parking: c’est ce dernier qui devait nous mener en Inde. Il nous en faut trouver un autre. Le personnel nous indique le comptoir E: la queue y est interminable. Pas de piétinement et bousculade pour nous. Béatrice aborde, au beau milieu du hall, un gentleman arborant sur sa veste un badgeoù l’on peut lire « customer service ». En moins d’une demi-heure, nous avions nos billets pour le vol du lendemain matin, une réservation pour la nuit d’une grande chambre « grand-luxe » dans le Sofitel de l’aérogare ainsi que les repas. Et le tout offert par la compagnie aérienne : « God Save British-Airways ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s