Economie: Jet Airways se recentre sur quatre destinations au départ de Bruxelles Zaventem

jet-airways-reproPUBLIÉ LE 29/11/2012 – Par La Voix Du Nord

| TRANSPORT AÉRIEN |La crise et la dévaluation de la roupie auront eu raison de deux des lignes opérées depuis l’aéroport de Bruxelles Zaventem par la compagnie Jet Airways. Ainsi, les vols directs vers Chennai (anciennement Madras) et New York JFK, ouverts en 2007 lors de l’arrivée de la compagnie privée indienne à Bruxelles, ont été supprimés le mois dernier.

«Avec la situation économique difficile, nous avons préféré nous recentrer sur nos quatre autres lignes», souligne Amélia Alves, directeur des ventes loisirs. Jet Airways continuera donc à desservir chaque jour Mumbai (Bombay), New Delhi, Toronto et Newark (plus ancien aéroport de New York).

«La clientèle de la région est importante pour nous car nos départs directs de Bruxelles, c’est-à-dire sans préacheminement en train ou en avion de Paris, Lyon, Marseille ou Toulouse,  représentent 28 % de nos ventes France. Et là-dessus, un tiers des ventes se fait dans le Nord», précise Amélia Alvès.

Jet Airways, qui dessert 52 destinations en Inde, avec de nombreuses connexions au départ de Mumbai et New Delhi, se positionne plus que jamais comme une compagnie haut de gamme. Repas supervisés par un chef doublement étoilé, sièges ergonomiques, classe affaire Première revue (avec notamment un vrai lit et un système de massage !) et même huit suites privatives, le confort des passagers se veut particulièrement soigné.

A.T.

En agence de voyages et sur www.jetairways.com

CONSO ET SANTÉ : Glaxo se renforce dans ses filiales indienne et nigériane

lu dans « Les Echos »

26/11 | 15:15

Une opération qui dépasse $1 md pour les deux filiales. GSK conforte sa position dans les produits sans ordonnance (Actualisé avec l’opération au Nigeria)

GlaxoSmithKline va investir plus d’un milliard de dollars (770 millions d’euros) pour se renforcer dans le capital de ses filiales de santé grand public en Inde et au Nigeria, cherchant à conforter sa présence dans les marchés émergents et dans les produits sans ordonnance.
Le leader britannique de la pharmacie a déjà annoncé plusieurs opérations de même type dans le cadre de sa stratégie visant à réduire sa dépendance à l’égard des marchés traditionnels des médicaments sous ordonnance en Europe de l’Ouest.

la suite : http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/reuters-00480333-glaxo-se-renforce-dans-ses-filiales-indienne-et-nigeriane-514406.php

Région Nord-Pas-de-Calais : Nord France Invest – des accords avec l’Inde

Luc Doublet, président de NFI, l’agence lilloise chargée d’attirer les investisseurs dans notre Région, est revenu d’un voyage en Inde avec 3 accords de coopérations. NFI travaille désormais avec le World Trade Center de Bombay, avec l’Association Indienne des Industries (AIAI) et avec la CII (Confédération of Indian Industry). L’idée: développere les relations d’affaires avec le pays qui sera le plus peuplé au monde en 2030.

d’après La Voix du Nord du mardi 13 novembre 2012

En août, six scouts d’Arras ont retapé un orphelinat à Pondichéry, en Inde

LA VOIX DU NORD Région > Arras et ses environs – Publié le 23/09/2012
| LES VISAGES DE L’ACTUALITÉ |
État du Tamil Nadu, sud-est de l’Inde. L’ancien comptoir français a été ciblé par six étudiants de 19 et 20 ans, amis de longue date. Ces six compagnons de la première d’Arras sont partis terminer l’oeuvre commencée il y a huit ans par leurs prédécesseurs : la rénovation de l’orphelinat franco-indien de Pondichéry. Charles-Émile Faugloire, Victor Bodiou, Alexis Candas, Donatien Lefebvre, Lucas Moret (absent) et Jean-Baptiste Verny racontent. PAR DANIELLE BÉCU

Cet article vous a intéressé ? Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :
http://www.lavoixdunord.fr/region/en-aout-six-scouts-d-arras-ont-retape-un-orphelinat-a-jna29b0n708346

De jeunes belges de la ville de Frasnes en Inde du sud – 27/10/12

ImageCe matin, 14 élèves des écoles de Frasnes se sont envolés pour l’Inde, une destination plutôt hors du commun pour des enfants de 6ème primaire. Il s’agit d’une deuxième mission humanitaire organisée en Inde. L’initiative en revient à une asbl frasnoise, à la commission communale de coopération nord-sud de Frasnes et des écoles. Depuis un an, les enfants s’investissent dans le projet pour récolter des fonds à apporter sur place.

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=view&id=22326&Itemid=31

Liaisons maritimes Zeebrugge (Belgique) — Chennai (Inde)

Le port de Zeebrugge a signé lundi, en présence du roi Albert, une déclaration d’intention avec le port de Chennai (Madras), dans le sud de l’Inde, qui prévoit la fourniture à ce dernier d’une assistance technique dans le cadre de son développement, en échange d’un accès au marché indien. »Le port de Chennai va se développer et nous lui apporterons une assistance technique, en échange de quoi il nous aidera à pénétrer le marché indien avec l’objectif d’augmenter le trafic de conteneurs de voitures neuves, notamment », a expliqué à l’agence Belga l’administrateur délégué du port de Zeebrugge, Joachim Coens.

Les deux ports étaient déjà liés depuis la conclusion, en 1997, d’une collaboration portant sur le charbon, aujourd’hui dépassée, a-t-il précisé.

Le port maritime de Zeebrugge, l’un des quatre que compte la Belgique, figure parmi les 20 plus grands ports européens et possède une position de leader pour le traitement des nouvelles voitures, a expliqué le professeur Theo Notteboom, président de l’Institut anversois de management maritime (Université d’Anvers), lors d’un forum, à Chennai, sur la coopération belgo-indienne dans le domaine des activités portuaires. En 2007, le trafic s’y est élevé à 42 millions de tonnes, pour 2 millions de conteneurs EVP (équivalent vingt pieds).

Le port d’Anvers est le plus grand du pays, avec un volume de 183 millions de tonnes et 8,2 millions conteneurs EVP. Les ports de Gand et d’Ostende ont traité respectivement 25,1 et 8 millions de tonnes de marchandises l’an dernier. Le volume a atteint 15,8 millions et 7,4 millions de tonnes pour les ports intérieurs de Liège et de Bruxelles.

info:  http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_chennai-et-zeebrugge-s-allient-sous-les-auspices-d-albert-ii?id=5289273

Le trafic total de conteneurs avec l’Inde s’est élevé à près de 250.000 EVP. « Cela ne représente que 2% du volume total des conteneurs traités dans les ports belges, mais la croissance du trafic avec l’Inde est de 30% », a souligné le Pr Notteboom.

L’an dernier, le trafic de marchandises avec l’Inde a atteint le volume record de près de 4,5 millions de tonnes, pour 10,3 millions de conteneurs EVP: 4 millions de tonnes et 180.458 EVP pour le port d’Anvers, 228.000 tonnes et 23.850 EVP pour celui de Zeebrugge, et 181.000 tonnes à Gand. Le trafic de conteneurs a crû de 58% dans les ports belges entre 2003 et 2007, et de 119% avec le sous-continent indien.

« L’Inde est donc un partenaire clé pour les ports belges », a noté le Pr Notteboom.

Au total, les ports belges, maritimes comme intérieurs, ont traité quelque 260 millions de tonnes de marchandises en 2007, ce qui représente environ 6% du trafic portuaire européen. En 2006, ils ont généré 300.000 emplois directs et indirects, soit 7,1% de l’emploi total en Belgique, et créé une plus-value de plus de 30 milliards d’euros, soit 10,1% du PIB belge.

Le port artificiel de Chennai, construit en 1881, est le deuxième plus grand port indien, après celui de Mumbai. Principal port de conteneurs, il a traité 57,2 millions de tonnes de marchandises en 2007-2008, pour 1,13 million EVP.

Par ailleurs, le roi Albert et la reine Paola, qui effectuent une visite d’Etat en Inde jusqu’à mercredi, ont été reçus lundi par le consul honoraire de Belgique depuis 1989, A.C. Muthiah, un homme d’affaires et industriel indien, ainsi que par le gouverneur de l’Etat du Tamil Nadu, dont Chennai est la capitale. La reine a également visité une école pour enfants sourds, muets et aveugles, fondée en 1926 par des soeurs belges.

 

L’INDE, c’est pour le 14 janvier 2013

Béatrice & Etienne vous invitent à partager leur séjour à Chennai

Béatrice travaille dans le transport maritime depuis plus de 20 ans. Sealand puis Maersk-line. Lille puis Le Havre.

Il y a quelques mois, une proposition lui fut faite: une mission en Inde de 2 ou 3 ans. Moins de soixante-douze heures de réflexion plus tard, elle acceptait l’aventure. Un départ fut envisagé en septembre, puis repoussé en novembre. Le contrat est signé, mais le départ encore repoussé. Puis silence radio. Enfin, la date semble désormais fixée au 14 janvier 2013. Bien sûr, ils nous faudra arriver dans la quinzaine qui précède cette date, pour une courte (très courte) période, sinon d’adaptation, plutôt de prise de marques.

J’ai commencé ce blog quand la date programmée était, encore, fixée au 30 novembre 2012, d’où un « remplissage » d’infos concernant l’Inde et plus particulièrement le Tamil Nadu, la région de Chennai qui sera dès janvier le lieu de travail de Béatrice et notre ville de résidence.