La « parade de la victoire » de Modi

ACTU INDE

Modi à l'aéroport de Delhi (c) Indiatoday.in Modi à l’aéroport de Delhi (c) Indiatoday.in

A l’annonce de son arrivée, la foule se presse devant la sortie de l’aéroport de Delhi. Des ballons et des drapeaux à l’effigie du BJP volent. Narendra Modi sort, une cacophonie générale s’empare des lieux et très vite un raz de marée safran entoure la voiture du « héros » des élections. Ce dernier, vite escorté dans sa voiture, esquisse un geste de la main pour les remercier.

Presque toutes les routes ont été fermées pour « la parade de la victoire » de Modi. Le futur Premier ministre devrait être intronisé dans la semaine à Delhi. En attendant, il a entamé sa tournée de remerciements en rendant d’abord visite à sa mère pour obtenir sa bénédiction en s’agenouillant à ses pieds comme le veut la tradition indienne. Puis à l’annonce de sa nette avance, il s’est adressé à son peuple du Gujarat. Puis à Delhi, la…

Voir l’article original 638 mots de plus

Les Indiens de la Réunion : retour aux sources

ACTU INDE

Une jeune réunionnaise métissée pendant la parade du Deepavali Une jeune réunionnaise métissée pendant la parade du Deepavali

Ils portent des saris, des sarams et autres tenues traditionnelles indiennes, ils prient Ganesh et la Vierge Marie en même temps. Ils dansent sur des musiques de Bollywood ou de Maloya (créoles) et mangent des plats massalés… Ils sont Réunionnais et sont fiers de représenter ce métissage de culture à la confluence de l’Occident, de l’Afrique et de l’Inde.

La Réunion ? Tout le monde connaît ! Cette petite île paradisiaque dans l’Océan Indien, autrefois colonie française, aujourd’hui étiquetée « DOM ». C’est le paradis de la canne à sucre, des treks vertigineux, des plages fabuleuses et des volcans plus ou moins endormis… Mais peu de gens savent que c’est aussi une île qui abrite de nombreuses personnes d’origine indienne. La grande majorité d’entres elles est tamoule (Etat du sud de l’Inde), elles ont la peau sombre ou hâlée…

Voir l’article original 1 789 mots de plus

New Delhi interdit les centres commerciaux étrangers

ACTU INDE

Seuls 10 États indiens sur 29 ont autorisé l’ouverture de centres commerciaux étrangers.

L’année a débuté sur une note difficile pour le marché indien de la grande distribution. Le nouveau gouvernement régional de Delhi mené par l’Aam Aadmi Party (AAP, le «Parti du citoyen ordinaire») a interdit aux multinationales étrangères d’ouvrir des centres commerciaux dans la capitale.

Cette récente décision, qui fait suite à la victoire électorale du parti anticorruption à Delhi en décembre, va à l’encontre de la politique du gouvernement central dirigé par le Parti du Congrès, qui tente désespérément depuis 2012 d’attirer les investissements étrangers dans le secteur. «Les investisseurs en ont assez des lourdeurs administratives ; il faut valider son projet auprès du gouvernement central puis au niveau des États fédéraux. Parfois on vous dit oui puis on vous dit non… Le marché a un potentiel réel, mais l’instabilité politique est un véritable frein», confie une source chez Wal-Mart

Voir l’article original 313 mots de plus

Kerala 02 : Camellia sinensis

P1190717Le sud de l’Inde cache une mer, une anse de volupté ou s’arrondissent des vagues verdoyantes caressées par le vent de l’océan d’Arabie. Munnar, aux trois rivières, se blottit comme un île de couleurs et de bruits perdue au milieu de ce flot de théiers où s’incrustent, tel un plancton laborieux, femmes et hommes à la cueillette des saveurs orientales et des parfums capiteux d’une nature aimée où se mêlent des effluves de café et de cardamone. Ici les enfants d’Homme travaillent « Mère Nature » et s’abreuvent à son sein dans le plus grand des respect, conscients de célébrer le mystère sacré de la Vie.

J’ai été prier…

Nous franchissons la porte du temple et pénétrons dans "Hare Krisna Land"

Nous franchissons la porte du temple et pénétrons dans « Hare Krisna Land »

J’ai été prier… ou plutôt, j’ai été partager la ferveur des hindous et des autres, puisque ici aussi, pas de discrimination bien que les chrétiens et plus encore les musulmans sont rares. Ceux qui, chacun de leur côté, s’arrogent la « Vérité » unique, entre difficilement, sinon en touristes, pour s’incliner aux pieds des déclinaisons de Brahman l’Indicible et Inimaginable.

D’abord, dans la cour, nous déposons nos chaussures dans un immense vestiaire en plein-air contre la remise d’un jeton de plastique numéroté. Puis  purification par l’eau. Lavage des pieds, des mains, certain ondoient le visage avant de pénétrer l’espace sacré. Un long serpent de pèlerin ondule déjà depuis plusieurs heures, sans heurt et sans bousculade. Chacun écarquille les yeux et découvre les statues polychromes du panthéon hindou: les déités, les avatars, les saints réduits à la grandeur humaine pour la compréhension pour tous des mystères védiques. Formidable livre d’images qui raconte l’histoire « multimillénaire » d’une sagesse qui accepte parmi ses héros divins, Jésus et Mahomet et bien d’autres encore. « Il n’est qu’un Dieu » et les voies et moyens pour l’atteindre sont  multiples et restent encore à découvrir. Nul ne détient la Vérité parfaite, personne n’est dans l’erreur absolue.

120 roupies (1,41 euro) pour les 920 pages du pivot littéraire de la pensée indienne

120 roupies (1,41 euro) pour les 920 pages du pivot littéraire de la pensée indienne

Un prêtre nous propose le Bagavad-gitâ, pilier des croyances indiennes. Il nous en coûte 120 roupies (1 euro et quarante cents) pour un livre soigneusement relié de près de 1 000 pages. Mais l’Hindouisme ne pratique aucun prosélytisme. Achète qui veut. Notre achat, nous vaut de recevoir de l’officiant, un collier de fleurs et une rose.

Derrière nous, dans un lieu balisé, un « devotee » s’effondre de tout son long dans un namaskar vibrant où les huit contacts corporels touchent ensemble le sol consacré en signe d’humilité sous le regard bon-enfant d’un Ganesh méditatif et d’un Hanuman figé dans sa gesticulation sacrée. La foule déploie sa procession tout autour du temple, se disperse et reste quelques instants, méditative, profitant quelques instants de cet havre de paix et de sérénité.

Ayant retrouvé leurs chaussure où ils les avaient laissées, enfin pour ceux qui en possèdent, les fidèles rentre chez eux pleins d’une foi ravivée.

OMC: l’Inde prête au veto sur l’agriculture

ACTU INDE

Le géant asiatique refusera de signer l’accord prévu à Bali pendant la rencontre de l’OMC. Il veut rester libre du montant des subventions qu’il distribue aux plus déshérités et à ses agriculteurs.

Après des semaines à souffler le chaud et le froid, le gouvernement indien a finalement déclaré qu’il ne signerait aucun accord pendant la rencontre de l’OMC à Bali. Raison invoquée: l’article 13 de l’accord sur l’agriculture – connu sous le nom de «clause de paix» – proposé par les pays développés et en négociation depuis presque dix ans, menace sa sécurité alimentaire. Cette clause limite les subventions agricoles offertes aux pauvres et aux agriculteurs à 10 % de la production agricole totale mais accorde un délai de quatre ans au pays contrevenant avant d’être sanctionné. L’Inde refuse ce couperet.

Près de 30 % de la population indienne, soit plus de 400 millions de personnes, vivent dans l’extrême pauvreté avec moins…

Voir l’article original 282 mots de plus

La France et l’Inde s’unissent contre le viol

ACTU INDE

La ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem était en Inde pendant 4 jours du 25 au 28 octobre. Une visite exceptionnellement longue qui avait pour but principal d’évoquer les sujets de collaboration entre l’Inde et la France autour de la femme.

« Women empowerment », c’est une expression qui ne se traduit pas en français mais qui est devenue le slogan de toute une communauté d’activistes et de féministes de part le monde. Il s’agit de donner du courage et des moyens aux femmes pour qu’elles puissent s’élever, se débrouiller seules, entreprendre. Au cours de sa première visite en Inde, la ministre a rencontré de nombreuses ONG luttant contre ces violences et discriminations en tous genres et ce qu’elle en a retenu, c’est que finalement « Il y a davantage de similitudes entre la France et l’Inde qu’on ne pourrait le croire ».

«…

Voir l’article original 522 mots de plus