L’Inde: le choc des civilisations

Comment l'Inde se sortira de ce combat de Titans?

Comment l’Inde se sortira de ce combat de Titans?

Ce ne sont pas quelques mois en Inde qui me permettent une analyse de la situation du pays. Aurais-je encore dix années de présence que je ne serais jamais qu’un observateur l’œil rivé du mauvais côté de la lorgnette. Néanmoins, je me risque d’apporter quelques réflexions à partir de cette photo qui me semble riche en symboles.

La photo : Nous sommes sur OMR, une double voie rapide de vingt-trois kilomètres coupant le sud de la région de Chennai en deux. Cette voies est destinée à la circulation des véhicules à moteur et est limitée – théoriquement – à 40 km/h. Des passerelles, réparties inégalement, permettent aux piétons de franchir la chaussée.

Regardez cette femme en habit traditionnels au centre de la photo. Elle traverse en remontant face au flot des véhicules. Arrivée sur le muret central qui sépare les deux voies, elle se retournera pour affronter la marée mécanique qui coule en contresens. Pour moi, cette femme symbolise l’Inde traditionnel confronté au XXIème siècle. Ce pays qui revendique 9000 ans d’existence  est confronté  à une lutte titanesque.  Regardant vers l’Occident avec envie, il met toute son énergie à copier le modèle qui lui semble porteur d’avenir. Mais à quel prix? Doit-il renoncer à sa Culture, à ses presque cent siècles de vie? Cette tradition, je la compare à cette vielle femme affrontant, à contresens, la circulation au péril de sa vie dans l’indifférence générale. Le jour de la prise de vue, elle a atteint son but. Mais en sera-t-il de même demain et après-demain? L’Inde doit-elle enterrer ce qui la bâtit, doit-elle renier ses fondations? Désormais, les hommes s’habillent à la mode européenne ou américaine. Personnellement, j’étonne les indigènes avec mes chemises indiennes. Désormais, les temples qui dominaient, il y a peu, leurs quartiers, sont écrasés par les tours de plus en plus nombreuses et imposantes des entreprises ou des logements collectifs. Le pays qui sera bientôt le plus peuplé au monde reniera-t-il ses dieux? Les pratiques religieuses y sont encore très vivantes, mais pour combien de temps? La loi de l’économie et des marchés va-t-elle balayer les lois divines dans ce pays champion de la tolérance des croyances et des idées?

Regardez cette moto sur la gauche: Sur la route, celui qui a la chance d’avoir une automobile est roi. Mais combien plus nombreux roulent en deux roues. La famille au complet se transporte en deux roues. Sur des engins en plus ou moins bonne santé mécanique, il n’est pas rare de voir des groupes de quatre personnes. Pour suivre le mouvement du progrès à tout prix, la prise de risques est maximale. On demande aux usagers de porter la casque. Les campagnes portent leurs fruits: on voit de plus en plus des conducteurs casqués, mais la femme assise derrière est uniquement protégé d’une tresse de fleurs dans les cheveux. Pour les enfants… rien.

Regardez ces jeunes sur la droite: Un jeune motocycliste est tombé en panne; Certains se sont arrêtés pour lui porter secours. Mais, ils ne se mettent pas à l’abri d’autre côté du muret: d’autres véhicules en tout genre y circulent et ils n’y seraient sans doute pas plus en sécurité. Conséquence des temps modernes, il faut toujours aller plus vite, au péril même de sa vie et de celle de sa famille et des autres. Il est vrai que l’Indien ne porte pas sur la vie, le même regard qu’un occidental.

L’Inde saura-t-elle conjuguer les richesses du passé et celles du présent pour composer un avenir qui modèlera l’Avenir de la Planète toute entière?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s